[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

ce qui nous attend





Un Numéro célèbre((??))

    
N'est-on pas fondé à penser qu'il s'agit du Numéro Six ?  Le Numéro Six est le Prisonnier dans la série télévisée du même nom.  Attention, nous parlons de la série de 1967, écrite, réalisée et jouée par Patrick McGoohan.  Le remake de 2009 est sans rapport avec l'original, car ce dernier a une portée philosophique, et même métaphysique évidente, tandis que le remake n'a rien de tout cela et à son sujet, il vaut encore mieux se passer de le qualifier plus ouvertement.

(/!\ Nous ne sommes
*pas* des nostalgiques du bon vieux temps !  Il *arrive* qu'un remake soit meilleur que l'original, parfois.  Mais, en ce qui concerne la série Le Prisonnier, l'original présente tous les indices qui le manifestent comme indépassable.)

La série Le Prisonnier narre les aventures d'un agent secret ayant donné sa démission, et qui, à cause de cet acte, se voit capturé et devient prisonnier d'un étrange « Village » en apparence tout ce qu'il y a de plus festif et enjoué, mais dans lequel chaque individu n'est plus qu'un « numéro ».  Le Village est gouverné par un gardien qui a le numéro Deux (et qui change à chaque épisode).  On ignore absolument qui dirige le Village, —— et qui est le Numéro Un.  Le Prisonnier, désormais « Numéro Six », n'aura de cesse d'inventer mille et mille ruses pour essayer de s'échapper du Village, —— mais y parviendra-t-il ?  Et découvrira-t-il la vérité sur cette institution ?  

La série a un impact philosophique phénoménal, elle est emblématique de ce que le monde devient à partir de la fin du XXe siècle, et que le XXIe commençant n'a fait qu'accentuer de manière monstrueuse.  Les thèmes de cette série sont la liberté, la dépersonnalisation, la manipulation, la servitude volontaire, le pouvoir dangereux de la science lorsqu'elle est sans conscience, et bien d'autres.  La série aborde tous ces thèmes essentiels avec une étonnante finesse; le rythme des épisodes est nerveux, relevé, non dépourvu de légèreté.  


désespérait de quitter son village.  Comme il faisait face à la terminaison probable de tous les fatums, il se décida à poser par écrit ce qui paraissait une solution définitive.  Cela donnait les vers suivants :

§.2 
Nous nous endormirons   
Dans ce paisible corps   
Et nous délivrerons   
De nos vivants remords
((??))

    
Les propos prêtés ici à ce « Numéro célèbre » n'ont pas de rapport précis avec un quelconque épisode, —— en fait, ne semblent même avoir aucun rapport du tout avec la série entière.  

On doit les voir comme une occasion de broder sur un thème bien connu, en organisant la rencontre entre le personnage (fameux) et telle idée (qu'on souhaite mettre en valeur).  Il s'agit donc d'une sorte d'apologue, de parabole, ou de fanfiction.  


.  
Nous rejoindrons le fleuve   
Où tout converge lent   
Et que nourrit la veuve   
En ses pleurs violents.  
Couleront impassibles   
Les bateaux de nos êtres   
Épaves impossibles   
Condamnées au paraître.  
Mais pour arriver là   
Il aura fallu naître   
N'être que tout cela   
Cela pour ne plus l'être
((??))

    
La fin de ce court poème est une épanadiplose : cela veut dire qu'il y a reprise, à la fin d'une proposition, du même mot que celui situé en début d'une proposition précédente.  


.
     

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 21389 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org