[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

une erreur de m閠hode





Si l'on devait dire que les seules phrases signifiantes sont celles qui sont grammaticales, alors les lapsus et les balbutiements cesseraient de valoir quoi que ce soit.  Si l'on disait encore qu'il faut qu'il y ait un verbe pour qu'il y ait un sens , les apostrophes et les intitulés cesseraient d'être signifiants.  Et si l'on exigeait de ce verbe qu'il ne fût pas à l'infinitif, on perdrait encore de nombreuses phrases intéressantes.  

Une désinvolture similaire est cause que les objets chutent : et ainsi les systèmes révèlent leur limite .  Vouloir enfermer le sens dans un rapport de vérité, c'est là le système.  Épurer les phrases selon leur dignité relative, c'est là la désinvolture.  Ne pas arriver à dire le sens d'une onomatopée, c'est là la chute.  

C'est pourquoi un contempteur d'aleph-zéro dit : « Le calcul sur l'exact revient à un calcul sur l'inexact où l'on néglige l'erreur commise.  Les exactitudes s'enchaînent les unes aux autres.  Mais les erreurs s'enchaînent aussi.  Arrive un moment où l'erreur totale n'est plus négligeable.  Ce qui était exact ne l'est plus.  On a de l'inexpliqué. »

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 10694 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org