[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

la pathologie





On interrogeait de toutes parts le Gyrovague sur la notion de pathologie.  « La pathologie se situe-t-elle au cœur de l'homme ?  Quelle est la forme de la pathologie ?  Si la pathologie est dans la nature , est-elle encore pathologie ?  Que pouvons-nous, que devons-nous faire pour nous en prémunir ?  Et compte-tenu des questions précédentes, cette dernière question est-elle encore sensée ? ».  

À celui qui parlait de la pathologie comme négation du principe vital, le Gyrovague donna un segment de droite.  « Maintenant éliminez-en une des extrémités, lui dit-il », et ce fut là sa réponse.  

À celui qui doutait de la pertinence des questions, le Gyrovague suggéra qu'il présentât sa grande santé comme pathologique, et sa pathologie comme grande santé.  Puis il le planta là.  

À une personne esthétisante, le Gyrovague déclara : « L'Art absolu est la négation des pathologies.  Cette négation procède par le positif.  La question serait de savoir pourquoi nous nous adonnons à l'Art avec autant de frénésie.  Et la réponse est : que si nous tenons tant à être ivres de l'ivresse des dieux, c'est pour ne pas être fous du destin des mortels. »  

Puis le maître s'éclipsa pendant qu'on regardait ailleurs .  Un disciple remarqua : « La pathologie est un vilain défaut. »

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 21500 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org