[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

il s'est passé quelque chose





Escape, en proie à Elle, énonce et parle.
Le quartier où je réside a toujours eu la même structure : des immeubles agencés sans ordre particulier, parmi des jardins et autres lieux destinés à reposer le marcheur.  Les gens qui habitent ce quartier ne se formalisent pas outre mesure de sa structure : ils l'ont faite leur, comme ils ont fait leur l'univers.  

§.2  Ai-je fait mien l'univers ?  Ai-je seulement adopté le passé, ne serait-ce que le passé proche ?  Les événements s'y étaient dévidés à grande vitesse, si bien que je ne peux plus rien dire...  Quand le taux de dévidement des événements dépasse un certain seuil, il se crée de la permanence.  

§.3  Dans le trouble des événements qui se suivent en grand désordre, dans ce tumulte de l'action, naissent des vérités : c'est au cours du désordre des événements que se solidifient les essences éternelles qui par avance présidaient à l'ordre du monde.  Cependant, cela, on ne peut s'en rendre compte qu'après, une fois qu'on est un vaincu.  

§.4  Je reste à présent convaincu qu'il s'est passé quelque chose, oui, il s'est passé quelque chose.  Mais de vivre le monde sous son apparence quotidienne, c'est presque désormais une expérience mystique...

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 30025 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org