[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

dans l'œil du chat





Escape, m par Elle, dlivre un enseignement.
Dans l'œil du chat, il y a le reflet de tout l'univers qui se projette l'envers.  Ce qui veut dire, l'endroit, sachant qu'il est facile d'inverser une image.  

Dans l'œil du chat, il y a tout le reflet de l'univers du chat, mais le chat lui-mme est partie intgrante de cette univers.  Pourtant, dans l'œil du chat, il n'y a pas le chat.  

On se demande facilement si ceci pouvait ou devait arriver ou ne pas arriver, c'est comme de sonder l'œil du chat : en dfinitive, il est possible que tout soit possible, mais cela exige qu'un point de l'univers contienne tous les autres points, et en ce cas, l'entour de ce point, l'univers se contient lui-mme de faon fractale((??))

    
Bien que cette mention des fractales semble ici tomber comme un cheveu sur la soupe, elle possde une certaine force vocatrice qu'il s'agit de creuser pour en saisir la valeur.  Car cette histoire d'œil et de chat vhicule une ide assez complexe, qu'il n'est pas simple de gloser de quelques traits.  


.  

C'est pourquoi la perspective que l'univers soit reflet par l'œil d'un chat nous condamne si nous pensons trop assurment elle((??))

    
LA QUESTION DU SENS ET DE L'ABSURDE. —— Il est un monde, celui-ci, c'est le ntre qui se repose l'ombre de cette chose monumentale et indescriptible, la Question.  Certes, le commun n'en a pas conscience !  Et alors, cela change-t-il quoi que ce soit ce-qui-est ?  Il est de mauvais augure d'en douter, mais il est indiffrent d'en ddire.  

Que (comment, quoi ?) doit-on considrer comme acquis sous le ciel ?  Vers quel horizon l'homme doit-il se tourner, quels diktats doit-il se soumettre ?  Oh! la puissante question !  

Rien n'est donn
en soi, sinon l'effectivit des choses elle-mme.  Le temps se dfile comme une occasion de tendre, toujours, cet accomplissement, qui a nom « prsent ».  Comprenons que la manifestation de cette absence de volont divine —— ce Retrait qui est, si l'on veut, le Ciel du Nant et la Terre du Hazar, cette terre et ce ciel nous disent que si les choses sont juste ce qu'elles sont, et pas au-del, alors il ne saurait y avoir de condamnation, ni d'abus, de trop ni de pas assez, d'eau ni de feu [cela se discute], d'errance ni de pch, ou qu'en tout cas, leur donne ultime se conoit dans un dpassement librateur.  

Si la sexualit se donne pour une clef de l'existence, elle en est aussi le verrou, mais qui a dit que les clefs n'taient pas ncessaires ?  Nul ne devrait ici bas se targuer d'une imperfection ou d'une tare pour opposer au Vivant l'objection de l'existence.  La nature suprieure est celle qui oscille entre l'Absurde et le Sens, et la plus suprieure des suprieures, ne dira-t-on pas que c'est celle qui ce jeu ne se pose jamais, tant il lui est ais de ramifier le Problme loisir ?  


.

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 2016 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org