[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

Bentham





Parler du plus grand bonheur pour le plus grand nombre n'a pas de sens tant qu'on ne dit pas dans quel sens agrger ces deux maxima.  Or, c'est toute la question et, une fois qu'on s'en est rendu compte, on en est revenu la case dpart((??))

    
Jeremy Bentham (1748-1832) est un philosophe qui posa les principes de l'utilitarisme.  Pour lui, ce qu'il s'agit de raliser moralement, c'est « le plus grand bonheur , pour le plus grand nombre  ».  

Quelle belle formule  !  Mais, y regarder de plus prs, elle ne nous dit absolument rien , car, de quoi parle-t-on au juste ?  De faire que chacun ait le plus de bonheur possible ?  De faire que la somme des bonheurs de chacun soit la plus grande possible ?  (ce n'est pas la mme chose, car on pourrait atteindre une somme de bonheur plus grande en brimant certaines personnes, pourvu que d'autres jouissent encore plus...)  De faire qu'une certaine formule qui mlange adroitement le bonheur individuel de chacun et la somme des bonheurs individuels donne le nombre le plus lev possible ?  Mais alors,
quelle formule  ?   Et comment justifier que ce soit telle formule plutt que telle autre  ?  

Bref, avec un peu de recul et de rflexion philosophique, on se rend compte que cette belle formulation de Bentham ne prcise en fait rien , n'expose rien , « ne mange pas de pain ».  Il en va souvent ainsi, avec les formules politiques.  


.

    <<          >>          <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 5516 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org