[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

les roseaux





➤ Daté d'un peu après juillet 2007






 
 
 Comme le vent inepte abruti de roseaux   
 Entretient le brasier des amants de l'envie   
 Feu cônique allongeant les désirs incarnés   
 Et comme le détour nous enlace imposant   
 
.Le besoin d'abuser redevient plus pressant   
 
 
 La route est bien ardue par-delà le coteau   
 Dira-t-on face au mont fatiguant et obvie   
 Un marcheur est passé par ici acharné   
 Et laissant après lui une empreinte évasive   
 
.Cherche-t-on une issue à la voie si furtive   
 
 
 Ma besace est déjà revenue à zéro   
 Qu'on disait étonnée du matin sans suivi   
 Les matins s'enchaînaient de l'année à l'année   
 Et l'on put se dire haut que les fruits avaient chu   
 
.Un hiver équinoxe et du jour la décrue   
 
 
 Par ici s'amenuit du soleil le fuseau   
 Un calme vespéral dont le lac ne dévie   
 D'aucun cil ni de voile à l'espoir suranné   
 Et cela pacifie le passant qui s'approche   
 
.Écartant quelque ronce aggripée à la roche   
 
 
 Deux soleils saturés des confins boréaux   
 Nous renvoient leur reflet qui toujours nous convie   
 À céder au vent frais le statut animé   
 Et trouver dans le fond la lueur sans abus   
 
.Hors de moi se trouvaient des milliers de rébus   
 
 
 Terme interne au voyage en mes yeux de réseau   
 Heure étale étends-toi dans le noir assouvi   
 Loin du feu l'incolor m'a fait mort et puis né   
 Et le pôle accompli en mon corps ne ravale   
 
.Plus d'absence ou de pleur dans la nuit sépulcrale

    

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 9003 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org