[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

comment pense l'eau dans les canalisations











« Est-ce ma faute moi si je suis eau dans les canalisations, demande le liquide de plomberie ?  Je m'coule, je vais de-ci de-l et me divertis, c'est tout ce que je sais faire.  Ne me demandez pas de prendre parti, cela se retournerait contre moi, et la vie est assez dure ! »  

Ainsi parle l'eau dans les tuyaux, et que pourrions-nous lui dire, sinon qu'elle ne fait rien pour accder la dignit de l'homme, laquelle est de penser par lui-mme, et d'oser construire une rflexion, et une action !  Mais non, homouillets((??))

    
« Homouillet », c'est--dire, « caricature d'tre humain, indigne d'tre compte pour un homme », drive videmment du mot « homme », et ce titre, devrait s'crire avec deux « m ».  

Pourquoi alors n'est-il crit qu'avec un seul ?  On donne cela deux raisons :

—— Premirement, « homouillet » vient de l'homme la façon de l'hominien, homme peine bauch, et donc, on le drivera de la racine latine homo, hominis (l'homme).  Donc, puisque la drivation se fait du latin, elle ne prend qu'un « m ».  

—— Deuximement, l'auteur a tram dans sa drivation une rfrence l'« home », la maison douillette et cosy qu'on n'a pas envie de quitter, « home sweet home » : en effet, l'homouillet est ce point dgnr qu'il prfre le confort la libert, —— et nous savons que ceux qui entendent conserver leur confort sans se battre pour leur libert, ne conservent au final ni l'un ni l'autre...  

* Pour finir, notons que l'usage langagier est subtil.  Le jeu de mots permet de faire passer beaucoup de sens, mais tous ne le comprennent pas.  Le langage doit faire l'objet de l'ducation, et mme de vnration.  Et ceux qui jouent avec les mots doivent en avoir les moyens intellectuels.  


, vous avez tout perdu en renonçant l'instant courage, quand donc vous rveillerez-vous((??))

    
Il est une science qui est possde par un grand nombre d'humains, et aussi mise en œuvre tous les chelons de la socit (sauf, ventuellement, le plus bas), c'est la science du contrle social.  Et cependant, contrairement toutes les sciences des sicles des Lumires, qui se donnaient pour ce qu'elles taient de manire transparente, cette science, sans tre ce qu'on pourrait appeler « occulte », ne se pratique bien que parce qu'aucun de ses praticiens n'avoue au grand jour la pratiquer.  

Par le « contrle social », la socit (comprise comme immense ensemble rgulant tous les trafics humains) peut influer sur ce que font ses lments et « obtenir le consentement ».  D'une premire manire, en lisant finement ce que dsirent vraiment les gens, d'une autre manire, en fabriquant artificiellement le consensus pour que les gens dsirent ce qu'en fait on leur impose.  Cette science, le « contrle social », est l'ennemie de la philosophie et de la libert.  

Sur les procds qui rendent possible le « contrle social », nous reviendrons maintes reprises.  Nous pouvons cependant donner ds maintenant le plus simple d'entre eux : il faut savoir que tout discours se prsente avec deux valeurs smantiques, l'une est « ce qu'il dit de manire objective, au fond », c'est la dnotation; l'autre est « ce qu'il sous-entend de manire implicite, par sa mise en œuvre », c'est la connotation.  

Par exemple, lorsqu'une personne veut dire que sa voiture est en panne, elle peut dire : « la voiture est en panne », ou encore : « la bagnole est dglingue », la dnotation de ces deux discours est la mme, mais la connotation du second est plus motionnelle que celle du premier.  

Or, il faut savoir que, lorsqu'un agent de la socit a quelque chose communiquer, il a un choix norme entre toutes les connotations qu'il peut amalgamer l'air de rien la dnotation qu'il est tenu de faire passer.  Si bien que cet agent peut utiliser tel ou tel procd pour influer sur le peuple, en envoyant des connotations qui orientent sa perception du discours.  

Comparez, par exemple :

1.  « Les chiens sont sympas, mais ils ont des puces. »  

2.  « Les chiens ont des puces, mais ils sont sympas. »  

Ces deux discours ont la mme dnotation, cependant ils n'ont pas la mme connotation, car le premier est plutt dfavorable aux chiens, tandis que le second est favorable.  Si cependant, en tant qu'agent social, vous profitez de votre devoir d'informer pour passer une unit de message qui tend ruiner la rputation des chiens, ou au contraire, les prsenter de manire favorable, vous aurez tout intrt jouer l'ahuri si quelque individu vient vous reprocher de passer les connotations qui arrangent votre contrle dans le discours.  

Et comment pourrait-il en tre autrement, tant que la manipulation n'apparat pas comme un procd reconnu ?  


 ?

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 8422 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org