[home] [ccs] [index] [personnages] [actions] [interv] [vid] [e-mail] [hasard] [orange] [contrev] [tarot] [brassens] [enrich]
~ [help]

comme le Ciel est grand





De tous lieux un être bas, vil et bien mesquin   
Tend vers Lui ses bras gourds tout chargés d'ecchymoses;   
Cette substance indigne, épiant le cours des choses,  
C'est la machine humaine, ignorant tout de l'Un.  

Elle peine et ahane, en un labeur tout plein   
De fatigues diverses et de chants moroses   
A fait la frise grise de sa chambre close;   
C'est l'Homme encor trempé de douleur comme aucun.  

Cependant, de son faîte, Il ne remue d'un cil,  
Le Ciel qui le recouvre, à lui, sot indocile,  
Le Ciel ! Trop pur pour être de trouble capable !  

Et c'est bien sa grandeur, ce qui le rend si beau,  
Le Ciel n'allège nullement notre fardeau,  
Excepté quand celui qui lutte est admirable.

    <<          >>    













....

Cette page a déjà été consultée 3349 fois.

  [Œuvre d'Escape, 1990-2015 (achevée, présentée au monde), auteur initial : Escape, France].  
  Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la copier, la diffuser et la modifier selon les termes de la Licence Art Libre http://www.artlibre.org